FEUILLE

FEUILLE
. s. f.
On appelle ainsi Les parties du végétal qui naissent des tiges et des rameaux, quelquefois de la racine, qui sont communément vertes, minces et planes, mais qui, dans beaucoup de plantes, offrent une grande variété de formes et de couleurs. La queue ou le pétiole d'une feuille. Les nervures d'une feuille. Le bord ou le limbe d'une feuille. Feuilles épaisses, charnues, cylindriques, pointues, épineuses, piquantes. Feuille large et longue. Le parenchyme d'une feuille. Feuilles sessiles. Feuilles pétiolées. Feuilles entières, dentées en scie, cordiformes, oblongues, lancéolées, lobées, digitées, etc. Feuilles de chêne, de noyer, de laurier, de palmier, de vigne, de lierre. Cet arbre est bien garni de feuilles, a perdu ses feuilles. Le bruit, le murmure des feuilles agitées par le vent. Un amas de feuilles sèches. Lit de feuilles. Feuilles de poirée, d'artichaut, de persil. Décoction de feuilles de mauve. Les feuilles de cette plante se mangent en salade.   Feuille composée, Celle qui est formée de plusieurs folioles attachées à un pétiole commun. Feuille simple, Celle qui est d'une seule pièce, soit entière, soit découpée sur ses bords. Les feuilles du marronnier sont composées, et celles du chêne sont simples.   La chute des feuilles, La saison où les feuilles tombent. Il mourut à la chute des feuilles.

Prov. et fig., Qui a peur des feuilles n'aille point au bois, Qui craint le péril ne doit pas aller où il y en a. On dit aussi, N'aille au bois qui a peur des feuilles.

Prov., Trembler comme la feuille, Avoir grand'peur.  Vin ou bois de deux feuilles, de trois feuilles, etc., Du vin, du bois de deux ans, de trois ans, etc.

FEUILLE, se dit aussi Des pièces qui forment la corolle de certaines fleurs. Une feuille de rose. Rose à cent feuilles. En Botanique, on dit toujours, Pétale.   Il se dit encore de Certains ornements qui imitent des feuilles d'arbres ou de plantes. Une broderie en feuilles d'olivier. Une bordure en feuilles de chêne.  En termes d'Archit., Feuilles d'acanthe, se dit Des ouvrages de sculpture qui font l'ornement du chapiteau corinthien.

FEUILLE, se dit, par extension, d'Un morceau de papier d'une certaine grandeur, fait ou taillé carrément, et qui se plie ordinairement en deux feuillets. Une feuille de papier. Une main de papier doit avoir vingt-cinq feuilles. Plier une feuille de papier. Un cahier de tant de feuilles. Une feuille de papier à lettre. On dit dans un sens analogue, Feuille de parchemin, de vélin, etc.   Il se dit particulièrement d'Une feuille d'impression, qui se plie en plus ou moins de feuillets, suivant le format du volume où elle doit entrer. Feuille blanche. Feuille imprimée. Imprimer une feuille. Feuille d'épreuve. Renvoyer la feuille à l'imprimeur. Tirer une bonne feuille. Plier une feuille en in-octavo, en in-douze. Demi-feuille. Ce volume a trente feuilles. Chaque numéro de ce journal se compose de trois feuilles d'impression. Cet ouvrage est encore en feuilles, on le fera brocher.   Il se dit aussi, dans les Colléges, Des feuilles imprimées de l'auteur qu'on explique aux écoliers, et sur lesquelles ils peuvent écrire, ou entre les lignes, ou à la marge. Ce sens a vieilli.  Feuille volante, Feuille imprimée ou écrite, qui est seule et détachée. Cet écrit n'est qu'une feuille volante qu'on vend dans les rues. Cela était écrit sur une feuille volante.   Feuille de route, Écrit qui indique les logements d'une troupe en voyage, et le chemin qu'elle doit tenir. Une feuille de route signée de l'inspecteur aux revues. Une feuille de route pour vingt hommes, pour vingt-cinq chevaux. Il se dit aussi d'Un écrit semblable délivré à un militaire qui voyage isolément. Délivrer, donner une feuille de route à un soldat. Faire viser sa feuille de route.

FEUILLE, se dit également d'Un journal, d'une feuille imprimée qui paraît tous les jours ou à des temps réglés. Les feuilles publiques. La feuille du département. Feuille périodique. Cette feuille a cessé de paraître.   Il se dit aussi de Certains cahiers volants sur lesquels on écrit tous les jours ce qui regarde le courant ou des affaires publiques ou de l'économie particulière. La feuille d'audience doit énoncer les noms et qualités des juges qui siégent à chaque audience. Le président n'a pas encore signé, arrêté, paraphé, visé la feuille. Être sur la feuille du payeur des rentes. Arrêter tous les soirs la feuille de son maître d'hôtel.   Feuille de présence, Celle que doivent signer les membres d'une société ou les employés d'une administration, pour constater leur présence.  La feuille des bénéfices, La liste des bénéfices vacants à la nomination du roi. On dit dans un sens analogue, La feuille des pensions.

FEUILLE, s'applique encore à Diverses choses larges, plates, et plus ou moins minces. Feuille de carton. Partager une pièce de bois d'acajou en feuilles, avec la scie à refendre. Feuille d'or, d'argent, de cuivre, d'étain, de fer-blanc, etc.   Il signifie particulièrement, en termes de Joaillerie, La petite lame de métal qu'on met sous les pierres précieuses pour leur donner plus d'éclat.  Il se dit aussi Des parties qui se détachent de certains corps en lames très-minces, comme l'ardoise, le talc et les pierres feuilletées. Le talc se lève, se détache par feuilles.   Il se dit dans un sens analogue, en Chirurgie, Des parties mortes qui se détachent d'un os, d'un tendon, d'un cartilage, etc., en petites écailles.

FEUILLE, se dit en outre Des châssis d'un paravent qui se plient l'un sur l'autre. Un paravent de trois feuilles, de quatre feuilles, de six feuilles.

L'Academie francaise. 1835.


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»